Présentation du projet


Le Refuge – Jardin porte-graines

Pour les enfants requérants ou réfugiés vivant dans le canton de Neuchâtel.

Le Refuge est imaginé en tant qu’espace créateur de liens entre la population locale et la population migrante. Il est animé pour favoriser l’acquisition de connaissances liées à la production d’aliments et le partage des expériences vécues.

Population cible

Les personnes mineures migrantes, réfugiées ou requérantes, qui arrivent en Suisse, expérimentent un déracinement causé par des événements souvent traumatisants (guerres abominables, mort des proches, destruction du foyer, routes interminables, etc.). Tout contact direct avec leur terre d’accueil leur est donc bénéfique.

En 1e accueil dans notre canton, ils vivent actuellement dans les centres d’accueil de Couvet (familles), Tête-de-Ran (familles), La Ronde (Mineurs non-accompagnés et familles) et Fontainemelon (adultes seuls et familles). Dans la mesure du possible, les familles sont placées en appartement. En 2e accueil, les familles sont réparties dans des appartements dans tout le canton.

Des enfants neuchâtelois de la même tranche d’âge que les participants seront intégrés au groupe, afin de favoriser l’échange avec la population migrante.

Un jardin porte-graines : Le Refuge

L’association Liane souhaite proposer des demi-journées hebdomadaires d’activités ouvertes à tout enfant/adolescent au statut de réfugié ou requérant de 4 à 15 ans. Nous offrirons ainsi la possibilité aux participants de pratiquer, expérimenter, découvrir, petit à petit, les joies du jardinage en plein air, et ce tout au long de la saison de culture suisse (avril à septembre)!

Les activités s’articuleront autour de la production de semences (jardin porte-graines : où certaines plantes potagères sont cultivées pour leurs graines), de la culture de légumes et de fleurs.

En voici quelques particularités :

  • Une parcelle de terre (un jardinet), situé dans le jardin collectif du groupe, sera attribuée à chaque enfant. Chaque jardinet joue un rôle dans le jardin collectif, il participe donc à la création globale !
  • Des petits neuchâtelois (deux par activité – même tranche d’âge que les participants migrants) participeront et rendront possible une interaction directe entre les jeunes récemment arrivés en Suisse et les enfants/adolescents grandissant dans notre canton.
  • Une fois par mois, une activité ponctuelle à thème précis avec un intervenant externe sera organisée. Par exemple, un agriculteur pour expliquer la vie du sol et comment s’en occuper au mieux, ou un biologiste pour expliquer pourquoi les insectes sont des alliés au jardin. Ces demi-journées spéciales pourront être également l’occasion de partager un goûter aux saveurs du monde avec les familles des participants au jardin !

En considérant les lieux de vie des participants-cible, nous souhaitons aménager deux espaces de jardin porte-graines dans le canton de Neuchâtel :

  • Le premier, le jardin de Couvet, se situera à proximité du centre d’accueil de Couvet (plus grande population d’enfants requérants – 13 actuellement), afin qu’ils puissent y venir à pieds et s’approprier le lieu également en dehors des heures d’ateliers.
  • Le second, le jardin centralisé (par ex. le Val-de-Ruz), devra être facilement accessible en transports publics, permettant aux enfants (nombre total inconnu) et aux mineurs non-accompagnés (estimé : 105 actuellement) vivant dans tous le canton de participer facilement.

Objectifs

Objectifs stratégiques 

Autour du thème de l’alimentation et d’activités concrètes de travail avec la terre, l’association Liane souhaite favoriser l’autonomie, le sentiment de sécurité et l’intégration d’une population déracinée et souvent traumatisée. Cette démarche s’inscrit dans un objectif inter-culturel visant à soutenir des valeurs telles que la tolérance, l’acceptation des différences et l’ouverture d’esprit.

Objectifs pédagogiques globaux 

  • Acquérir des connaissances sur le jardin potager et la production de semences potagères
  • Expérimenter la coopération et ses résultats positifs dans un esprit de créativité et de collaboration
  • Renforcer l’autonomie et la confiance en ses propres ressources
  • Partager les coutumes alimentaires de différents pays

Objectifs pédagogiques spécifiques 

  • Les participants sont capables d’observer le jardin potager et identifier les actions à mener
  • Ils savent reconnaître certains légumes (les nommer, les différencier, leur donner les soins adaptés, etc.)
  • Les participants connaissent certaines règles à observer pour la production de semences potagères et les principales techniques de tri et de conservation
  • Les participants sont capables d’intervenir seuls et en groupe pour les besoins du jardin potager